Sur la Fraternité et l’amitié sociale
Fratelli Tutti
Le rêve d’un monde fraternel 

Le pape François nous a donné trois encycliques importantes. La joie de l’Évangile » – sur l’annonce de l’Évangile dans le monde d’aujourd’hui ; « Laudato Sí – sur le soin du foyer commun » et plus récemment « Fratelli Tutti » – sur la fraternité et l’amitié sociale. Pendant les semaines de carême, nous voulons réfléchir ensemble sur les Fratelli tutti. Il est également appelé son testament, dans lequel il présente sa vision de la façon dont le monde peut être fait selon le plan de Dieu. Certains ont qualifié cette vision d’utopique. Mais c’est peut-être exactement ce dont nous et la société actuelle avons besoin. Nous avons tous de nombreux objectifs à court terme, mais beaucoup n’ont aucune vision de ce qu’est le but et l’objectif de leur vie. Notre société est occupée par mille problèmes et projets, mais il lui manque un récit, une vision de son avenir. C’est ce que propose le pape François dans Fratelli tutti. Il suit les traces des grands prophètes qui, dans les moments difficiles, ont donné au peuple d’Israël une vision de l’avenir et donc de l’espoir. Jésus nous donne la « bonne nouvelle » du Royaume de Dieu et nous montre comment contribuer à ce plan de Dieu. Le Pape s’inspire de son homonyme, St François, qui a vécu en harmonie avec toutes les créatures, tous les peuples et Dieu.

 

Citations

  • Saint François, qui se sentait frère du soleil, de la mer et du vent, se savait encore davantage uni à ceux qui étaient de sa propre chair. Il a semé la paix partout et côtoyé les pauvres, les abandonnés, les malades, les marginalisés, les derniers. Fratelli tutti 2
  • Il y a un épisode de sa vie qui nous révèle son coeur sans limites, capable de franchir les distances liées à l’origine, à la nationalité, à la couleur ou à la religion. C’est sa visite au Sultan Malik-el-Kamil, en Égypte, visite qui lui a coûté de gros efforts du fait de sa pauvreté, de ses ressources maigres, de la distance et des différences de langue, de culture et de religion. Fratelli tutti 3
  • Il ne faisait pas de guerre dialectique en imposant des doctrines, mais il communiquait l’amour de Dieu. Il avait compris que « Dieu est Amour [et que] celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu » (1Jn 4, 16). Ainsi, il a été un père fécond qui a réveillé le rêve d’une société fraternelle, car « seul l’homme qui accepte de rejoindre d’autres êtres dans leur mouvement propre, non pour les retenir à soi, mais pour les aider à devenir un peu plus eux-mêmes, devient réellement père. Fratelli tutti 4
  • Je forme le vœu qu’en cette époque que nous traversons, en reconnaissant la dignité de chaque personne humaine, nous puissions tous ensemble faire renaître un désir universel d’humanité. Rêvons en tant qu’une seule et même humanité, comme des voyageurs partageant la même chair humaine, comme des enfants de cette même terre qui nous abrite tous, chacun avec la richesse de sa foi ou de ses convictions, chacun avec sa propre voix, tous frères. Fratelli tutti 8

Seigneur et Père de l’humanité,
toi qui as créé tous les êtres humains avec la même dignité,
insuffle en nos cœurs un esprit fraternel.
Inspire-nous un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix.
Aide-nous à créer des sociétés plus saines
et un monde plus digne, sans faim, sans pauvreté, sans violence, sans guerres.
Fratelli Tutti

Document en pdf Meditations de Careme 2021 – 1 FR – Le rêve d’un monde fraternel