Auteur : AEFJN

ECHOS DE LA CONFERENCE EN CÔTE D’IVOIRE

Du 21 au 23 novembre 2017, s’est tenue à Abidjan la Conférence ou Atelier sur l’accaparement des terres en Afrique francophone : identifier et promouvoir les solutions endogènes pour s’en sortir. Cet Atelier avait été le suivi de celui du Kenya en 2015. La participation a été massive, plusieurs groupes de JPIC, des ONG, des partenaires …. Et surtout la présence des Evêques de l’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale. Mgr. TOUABLI, 2° Vice-président de la CERAO, Mgr. UGORJI, Président de la Commission Justice et Paix de la CERAO, et Mgr SPITERI, Nonce Apostolique en Côte d’Ivoire, ont mis l’accent...

Read More

A mi-course d’une route longue et sinueuse

J’emprunte les paroles de cette célèbre chanson des Beatles pour avoir une vision du processus mené aux Nations unies vers un traité contraignant sur les affaires et les droits de l’homme. Le 27 octobre dernier, la troisième session du groupe de travail intergouvernemental sur les sociétés transnationales et les droits de l’homme s’est achevée à Genève. Ce groupe de travail à composition non limitée a été créé par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies dans une résolution adoptée en juillet 2014. Ce chemin a déjà commencé de manière tortueuse, avec 20 voix pour, 14 contre et...

Read More

Le Plan Marshall et le Compact avec l’Afrique Contenu et critiques

La politique allemande d’après-guerre n’avait jamais porté beaucoup d’intérêt à l’Afrique. On la ‘cédait’ volontiers aux Anglais et aux Français qui entretenaient beaucoup de relations avec leurs anciennes colonies. M. Horst Köhler était l’exception ; étant Président Fédéral il faisait beaucoup de voyages en Afrique, portait les défis de l’Afrique à la connaissance du public allemand et exigeait une relation d’égalité entre l’Europe et l’Afrique. Son discours était accepté, mais ses interpellations trouvaient peu d`attention. Quelle est la motivation pour le nouvel intérêt pour l’Afrique? La Chine est activement présente dans presque tous les pays d’Afrique, y investissant 35 Milliards...

Read More

Processus Kimberley : Renforcer l’ambition

Au cours de ses premières années d’existence, le Processus de Kimberley (PK) pouvait être considéré comme un processus multipartites ambitieux et précurseur. Au fil des ans toutefois, ses mérites se sont amoindris : les nombreuses menaces émergeantes ont progressivement révélés les vulnérabilités de la gouvernance du secteur diamantaire. Le PK doit aujourd’hui être mis à niveau, en conformité avec les normes internationales en matière de gouvernance des ressources, en particulier avec les lignes directrices de l’OCDE sur la diligence raisonnable. Ces Lignes directrices de l’OCDE définissent les conflits de façon large, en recouvrant différents types de violence et d’acteurs qui...

Read More

Créer un marché pour le glyphosate grâce aux politiques de développement

L’un des débats les plus médiatisés de cet automne dans les cercles européens concerne les pesticides à base de glyphosate. La Commission européenne (CE) a rencontré une forte opposition de la part du Parlement européen (PE) lorsqu’elle a proposé de renouveler la licence pour les herbicides à base de glyphosate pour 10 ans  (même 15 ans initialement). Le Parlement européen (PE) propose d’éliminer progressivement son utilisation en raison de préoccupations graves en matière de santé publique et d’environnement. Le PE appelle la CE à respecter le principe de précaution, en invoquant la divergence de vues entre le Centre international...

Read More

Archives